Loralie SA

STOP au frais de transfert

Parole d’expert

VZ tire la sonnette d’alarme : « STOP AU FRAIS DE TRANSFERT »

Les investisseurs paient des frais prohibitifs lorsqu’ils transfèrent des titres d’une banque à une autre.  Cette pratique est dépassée.

En Suisse, quand on procède à un transfert de titres d’une banque vers une autre, la première banque prélève ce qu’il est convenu d’appeler des frais de transfert. Cela coûte cher et amenuise sensiblement le rendement : la plupart des banques exigent une centaine de francs par titre, c’est-à-dire par entreprise dans le cas des actions ou par débiteur dans le cas des obligations.

Lors du transfert d’un dépôt moyen de quinze titres, l’ancienne banque encaisse donc quelque 1500 francs. Autrefois, le transfert d’un dépôt était une tâche fastidieuse. Mais aujourd’hui, cette procédure s’effectue sous forme dématérialisée, si bien que de tels frais ne sont plus justifiables.

 

Source : Journal VZ news 122 septembre 2020, p 2 vzch.com