Loralie SA

Rénover tout en économisant un maximum d’impôts

Les rénovations sont déductibles des impôts. Mais dans la pratique, les exceptions et les différences cantonales sont nombreuses.

De nombreuses dépenses liées aux rénovations sont déductibles des impôts. Dans la pratique, cependant, la situation est plus compliquée qu’il n’y paraît. Cela tient essentiellement aux facteurs suivants :

 

Nature et ampleur  des travaux

Les coûts des travaux destinés à préserver la valeur d’un bien peuvent généralement être déduits soit à leur valeur effective, soit sous forme de forfait. Les travaux qui améliorent l’état d’un bien, et donc créent une plus-value, ne sont pas déductibles.

Les mesures d’économies énergiques font exception.

Les frais de démolition en font partie, dans la mesure où une construction nouvelle équivalente sera réalisée dans un délai raisonnable.

Ces travaux peuvent être déduits de l’impôt fédéral direct dans la plupart des cantons même s’ils accroissent la valeur du bien.

 

Le problème: la distinction entre les différents types de mesures fait débat et les différences cantonales  sont importantes.

Le remplacement d’ une installation  de   chauffage au fioul ou au gaz, par exemple, pourra être considéré comme une mesure d’économie énergétique à hauteur de 25 % seulement, les 75 % restants étant considérés comme des travaux d’ entretien habituels. Tout cela a un impact sur les déductions fiscales.

Conseil: avant d’engager de grosses rénovations , renseignez-vous bien  sur les déductions  acceptées par l’administration fiscale. Collectez tous les justificatifs et prenez des photos : il vous sera ensuite plus facile de défendre votre cause auprès des autorités en cas de divergences d’opinions.

 

Déductions par année fiscale

L’échelonnement des déductions sur plusieurs exercices fiscaux est également source d’incertitudes. Les mesures qui préservent la valeur du bien ne peuvent être déclarées que l’année de leur réalisation.

Les investissements réduisant la consommation énergétique sont en revanche déductibles pendant au maximum trois ans s’ils dépassent le revenu imposable.

Conseil:

Avant de commencer vos rénovations, vérifiez comment concilier les  travaux de maintien de la valeur et les mesures d’économies d’énergie.

C’est important, car dans l’idéal, vous pourrez rompre la progression fiscale de façon a ne devoir  déclarer qu’un revenu imposable minimum pendant plusieurs années et réaliser ainsi de réelles  économies.

 

Source : Journal VZ news 127 septembre 2021, p 4, vzch.com