Loralie SA

Perte d’emploi : maintien de l’assurance au lieu du libre passage ?

La personne qui perd son emploi peu avant la retraite peut désormais rester assurée dans sa caisse de pension.

 

Voici les réponses aux principales questions à ce sujet.

Les   personnes  licenciées après l’âge de 58 ans peuvent rester dans leur caisse de pension. Jusqu’en 2020, il fallait déposer son avoir dans une fondation de libre passage en attendant de le transférer dans une autre caisse.

Les caisses de pension peuvent étendre cette nouvelle règle aux assurés dès l’âge de 55 ans.

Le maintien de l’assurance est plus ou moins intéressant selon que l’on souhaite retirer son avoir sous forme de rente ou de capital. Il s’accompagne en outre de certaines obligations.

 

Qu’est-ce qui reste assuré ?

Le salaire AVS annuel avant la résiliation du contrat.

 

L’employeur continue-t-il de cotiser ?

Non, c’est vous qui prenez en charge sa part des cotisations d’épargne et de risque. Celles-ci sont certes déductibles des impôts, mais elles sont très élevées. Vérifiez si vous pouvez vous le permettre.

Les cotisations d’épargnes sont-elles obligatoires ?

Non, vous pouvez uniquement maintenir l’assurance contre le risque de décès et d’invalidité. C’est le meilleur marché, mais cela diminue votre prévoyance.

Vous avez tout intérêt à verser les cotisations d’épargne.

Puis-je réduire mon salaire assuré ?

Oui. Le montant des cotisations sera ainsi diminué. Dans ce cas aussi l’épargnes constituée en prévision de votre retraite sera réduite.

 

Rente ou capital : puis-je choisir librement ?

Non. Si l’assurance est maintenue plus de deux ans dans la caisse de pension, vous devrez retirer votre capital sous forme de rente, sauf pour les solutions de prévoyance qui prévoient uniquement des prestations en capital.

 

Important :   les   fondations de libre passage offrent davantage de souplesse : vous pouvez choisir le moment du retrait en capital jusqu’à cinq ans avant ou après la retraite ordinaire et décider de la façon dont votre avoir doit être placé.

 

Puis-je racheter des années d’assurance ?

Oui, mais si vous envisagez un retrait en capital au lieu d’une rente, le rachat doit avoir lieu  au moins trois ans avant votre départ à la retraite. Sinon, vous devrez payer les impôts économisés grâce au rachat. Attention : si le maintien de l’assurance dure plus de deux ans, vous percevrez impérativement la rente.

 

Puis-je annuler le main­ tien de l’assurance ?

Oui par exemple si vous trouvez un nouvel emploi ou si vous prenez une retraite anticipée.

 

Conseil: perdre son emploi peu avant la retraite est un choc. Il importe de bien mûrir sa décision. Demandez à un spécialiste de calculer quelle est la meilleure solution pour vous : maintien de l’assurance ou fondation de libre passage.

 

Source : Journal VZ news 127 septembre 2021, p 8, vzch.com