Loralie SA

Les courtiers agissent-ils vraiment dans l’intérêts des PME ?

De nombreuses PME accordent leur confiance à un courtier en assurances.

Pourtant, celui-ci recommande parfois la solution qui lui procure la commission la plus élevée, et non celle qui serait optimale pour la PM E.

Beaucoup d’entreprises recourent aux services d’un courtier en assurances pour trouver une solution de prévoyance adaptée. Les courtiers sont rémunérés par les caisses de pension au moyen d’une commission de courtage. Or, d’après une expertise réalisée par l’Association suisse des institutions de prévoyance (ASIP), ces commissions peuvent s’avérer problématiques car elles créent des effets pervers.

 

Conflit d’intérêts

Le montant de cette commission pouvant varier fortement selon les prestataires, le risque de conflit d’intérêts est manifeste. Car lorsqu’un courtier en assurances peut choisir entre plusieurs offres comparables, la tentation est grande de   recommander la caisse de pension qui lui rapportera chaque année une commission élevée, et non pas celle qui serait la plus appropriée pour l’entreprise et ses employés.

Exemple: lors d’une  mise au concours de  VZ  pour un bureau d’architectes, six prestataires proposent des solutions et des primes comparables. Un assureur offre au courtier 14′ 400 francs par an. À l’opposé, la commission annuelle la plus faible est de 3000 francs, soit 11’400 francs de moins par an, bien que la prestation du courtier soit censée être la même.

 

Dissocier la rémunération du prestataire

Un changement de mentalité s’impose : pour éviter tout conflit d’intérêts, la rémunération doit être dissociée des prestataires et du montant de la prime. Il faudrait, à l’avenir, que les courtiers soient rétribués par des honoraires équivalant à leur travail effectif.

 

Conseil : VZ facture un montant forfaitaire par assuré, indépendamment du prestataire. Les experts de VZ n’ont donc aucun intérêt à privilégier certaines offres en raison d’une commission de courtage élevée.

 

Source : Journal VZ news 124 février 2021, p 17, vzch.com