Loralie SA

Caisse de pension onéreuse : en changer est  simple

Les assurances complètes étant devenues beaucoup plus chères pour les entreprises et leurs collaborateurs, beaucoup se tournent vers les fondations semi-autonomes.

Un quart des 4,3 millions d’assurés actifs sont couverts par une assurance complète.

Pourtant, ce modèle est devenu plus cher pour les entreprises et leurs salariés. De nombreux chefs d’entreprise ont donc opté pour une fondation collective semi-autonome.

C’est le cas d’une PME qui a mandaté VZ pour examiner plusieurs offres. La comparaison montre que la PME paie 40’947 francs avec le prestataire d’assurances complètes le plus cher et économise 11’844 francs par an avec la fondation semi-autonome la moins onéreuse.

Une redistribution problématique

Les prestataires d’assurances complètes ont de la peine à dégager le rendement nécessaire pour financer les garanties promises, ceci en raison des taux bas, de la hausse de l’espérance de vie et des restrictions en matière de placements.

Ces prestataires doivent investir une grande partie de leur fortune dans des obligations et garantir à tout moment le capital de prévoyance.

Or, c’est compliqué et cela coûte cher. Mais avec une solution semi-autonome, la société et ses employés assument le risque de placement. En contrepartie, ils profitent des opportunités de rendement : si la performance est bonne, les avoirs de vieillesse peuvent être rémunérés à un taux plus élevé.

Conseil:   examinez votre modèle de caisse de pension et choisissez-en un meilleur. Vous pourrez réduire les coûts de couverture des risques et les frais de gestion. Changer de caisse est simple.

 

Source : Journal VZ news 124 février 2021, p 18, vzch.com